Attention aux comparaisons à autrui

Aujourd’hui, pour votre bien-être, nous allons parler de comparaison.

Il nous est si facile de se comparer à autrui.

Tous les jours de notre vie, nous remarquons si nos amis, nos collègues nos proches ou même les personnages de film sont plus intelligents, plus beaux plus riches ou en meilleure santé que nous.

A vrai dire, même quand nous feuilletons un magazine, ou quand nous demandons : « comment s’est passé ta journée mon chéri ? » nous recherchons la comparaison.

La comparaison peut avoir du bon

C’est vrai qu’un amateur de guitare se fixera des objectifs ambitieux et se motivera d’autant plus, en se comparant à son idole.

Cela peut aussi permettre à certain de relativiser leur détresse, en se rendant compte qu’ils ne sont pas les plus malheureux, comme par exemple les parents d’un nouveau-né avec un poids sous la moyenne seront consolés dans un centre de soins intensifs néonataux en découvrant que d’autres bébés sont encore plus fragiles.

Mais attention à la comparaison incessante / dévalorisante

Comparaison dévalorisante

La plupart du temps toutefois il n’est pas bon d’observer de trop près la façon dont les autres s’y prennent ou ce qu’ils possèdent.

Certaines observation comme : « il gagne plus que moi » ou «elle est plus mince que moi » suscitent le désarroi, un complexe d’infériorité, voire une perte d’estime de soi.

A l’inverse, une comparaison dans l’autre sens : « il s’est fait larguer », « son cancer va en empirant », peuvent engendrer un sentiment de culpabilité, voire vous faire craindre un sentiment de jalousie d’autrui. Vous pouvez aussi créer chez vous la crainte de connaître un destin semblable..

Plus on est sensibles à ces comparaisons, plus on s’expose à leurs retombées négatives.

Mêmes si nous devenons célèbres, riches ou chanceux, il y aura toujours quelqu’un pour l’être davantage.

Exemple illustratif : Dans notre rue se trouvent 2 grandes maisons qui se font face. Ce sont 2 propriétés luxueuses valant plus de 3 ou 4 fois notre maison. Celle de gauche a vue sur mer, contrairement à celle de droite. Vous croyez vraiment que les gens qui habitent la maison de droite envient leur voisin ? Nous ne connaissons pas la réponse, mais nous sommes persuadés que si la réponse est OUI, alors ces gens aussi riches qu’ils soient ne peuvent être heureux. Toujours dans la comparaison et l’envie de ceux qui possèdent encore plus.

Nous aimons nous répéter qu’il vaut beaucoup mieux vivre avec moins de biens mais sans se comparer ni être envieux des autres qui ont beaucoup plus ; plutôt que posséder des millions mais vivre constamment dans la comparaison et l’envie de dépasser les autres et donc vouloir toujours plus.

Lors de nos voyages, nous avons d’ailleurs constaté que les gens qui possèdent peu voire rien sont ceux qui vous sourient le plus et sont le plus généreux (ils vous offrent une boisson et bavardent avec vous en langage des signes Clignement d'œil , des souvenirs inoubliables !)

On ne peut pas être heureux et envieux à la fois.

Pour ne pas comparer, tournez-vous vers vous !

Les gens qui s’obstinent à se comparer aux autres se sentent régulièrement vulnérables, menacés, inquiets ou même frustrés. Cela les empêche de profiter du présent, de réaliser leur chance, leur confort.

Alors ne tombez pas dans ce travers, soyez heureux, regardez autour de vous tout ce que vous avez, le toit au-dessus de votre tête, le repas que vous vous cuisinez, la connexion internet qui vous maintient informé. Vous pouvez certes travailler à améliorer votre quotidien mais souvenez-vous toujours de là où vous êtes partis et du chemin que vous avez parcouru, cela est valorisant et vous aidera à avancer.

Petite astuce que nous appliquons : nous notons sur un cahier tous les projets que nous avons : refaire la cuisine, enlever la haie du jardin, peindre la chambre, faire un petit week end  en amoureux… Et nous le réouvrons 3 à 4 mois plus tard et cochons ce qui a été réalisé, notons parfois des choses faites que nous n’avions pas prévues. Cela permet de réaliser avec bonheur ce que nous faisons au quotidien et de constater concrètement le chemin parcouru.

Votre moment de bien-être

Regardez votre situation d’un œil nouveau, listez tous ce que vous avez la chance d’avoir, et prenez-en conscience. Si vous comparez, ne le faites que lorsque cela vous valorise ou vous apporte une source de motivation. Dites-nous dans les commentaires s’il y a une chose à laquelle vous ne voudriez pas renoncer, laquelle serait-elle ?

A très vite, et…prenez soin de vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *