Bien dormir : Se débarrasser des pensées obsédantes

Bonjour, Aujourd’hui pour votre bien-être, nous allons parler de pensées mais pas n’importe lesquelles, celles qui précèdent le sommeil.

Si comme moi vous faites partie de ceux qui réfléchissent extrêmement la nuit, qui ressassent leur journée, ou qui anticipent la suivante ; si, comme moi, vous ne pouvez vous empêcher de penser ou repenser à des choses obsédantes voire stressantes, essayer cette petite méthode qui étonnamment porte ses fruits :

Comment ?

Aménagez-vous une petite place sur votre table de chevet pour un cahier et un stylo.

Déposez-y vos soucis et vos préoccupations.

Papier - crayon

Les écrire sur le papier, c’est les identifier, les sortir de notre tête, et ne plus avoir à y penser, car nous les retrouverons le lendemain.

C’est un peu comme passer l’éponge ; on se vide la tête de tout ce qui nous encombre l’esprit, et on fait place net pour se laisser gagner par le sommeil.

Pourquoi ça fonctionne ?

Bien souvent, les esprits ont beaucoup de mal à se débrancher le soir venu.

C’est normal, on ne peut pas s’empêcher de penser à la journée qui nous attends, à tout ce que l’on devra faire, ou ce que l’on aimerait faire. Nos projets à ne pas perdre de vue.

Noter ses idées, ses pensées sur un papier permet :

  • De les retrouver le lendemain pour pouvoir les appliquer. Se libérer de la peur de les oublier.
  • De ne plus s’en préoccuper et ni de les ressasser toute la nuit. Libérez votre cerveau, laissez le respirer et se décontracter après toute une journée de sollicitation.
  • De dédramatiser certaines pensées ou certains problèmes qui une fois écrits nous « laissent tranquilles ». En effet, ce qui vous semble gros comme une maison ce soir ne sera peut-être plus qu’une formalité à votre réveil. Et oui, après une bonne nuit de sommeil requinquante, les soucis de la veille nous apparaissent bien souvent moins importants ou beaucoup plus gérables au final.
  • De fermer les yeux l’esprit serein, en attendant de vous assoupir.

Cette méthode s’applique à toutes nos pensées

Lorsqu’il s’agit de problèmes, d’enquiquinements professionnels qui ne vont pas vous lâcher de la nuit, là aussi adoptez la méthode et même d’autant plus !

Plutôt que de réfléchir pendant des heures et de n’être plus que l’ombre de vous-même le lendemain, écrivez tout ce qui s’est passé dans votre journée et tout ce qui vous angoisse ou vous dérange, ne serait-ce que par mots-clé. Détaillez la complexité du problème.

Une fois couchés vos problèmes sur le papier, vous vous sentirez comme détaché d’eux.

Vous permettrez ainsi à votre corps de se décontracter et de ressentir la lassitude.

Ce petit exercice va faciliter la transition vers le sommeil et permettre que vos rêves soient moins chargés d’anxiété.

En bonus

Dernière petite astuce pour trouver plus facilement le sommeil, puisque nous sommes dans la gestion de nos pensées du soir, essayez de penser à quelque chose d’agréable et de répétitif.

Nous avons tous entendu qu’il fallait « compter les moutons » pour s’endormir… Au-delà des moutons, il s’agirait en réalité de faire une tâche répétitive et lente dans votre tête. Cela permet de distraire votre esprit et de vous amener à la fatigue plus rapidement.

Pour ma part, je vous avouerai que je pense souvent à la même chose ; je m’imagine dans un canoë à pagayer tranquillement dans un lagon translucide de petits ilots de palmiers en petit ilots de palmiers.

Canoë sur un lagon

Vous l’aurez compris, une idée répétitive et agréable, et vous dormirez bientôt ; détendu(e)…

Si vos idées sont coriaces et ne veulent pas vous lâcher, vous pouvez vous aider d’une musique douce et relaxante qui aidera votre esprit à se détendre et bien sûr pratiquez le peau à peau sans modération, c’est d’une efficacité redoutable.

Alors dormez bien !

Votre moment de bien-être

Débarrassez-vous de vos pensées obsédantes en les notant sur un papier. Dites-nous dans les commentaires, si cela vous a permis de mieux dormir.

A très vite et…prenez soin de vous !

Recherches utilisées pour trouver cet article : penser repetitive sommeil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *